Une soirée aux effluves côtières

Originaire de Dunkerke et avec un diplôme d’économie en poche, Isabelle Arpin se découvre une passion pour la cuisine.

Les murs profitent de leurs blanches étendues pour mettre en perspective motifs et symétries, d’une couleur orangée qui épaule les lumignons de tables. Ce cadre citadin, qui brasse l’élégance d’antan à celle d’une galerie moderne, apporte jeunesse et innovation au modèle de restauration classique et feutré. D’ailleurs parsemé de discrets objets teintés ici et là, le restaurant prend des airs entrainants et sophistiqués, plongeant les lieux dans un état d’esprit vivant et osé.

Isabelle Arpin fait tinter les casseroles depuis sa cuisine ouverte, pour une soirée en tête à tête avec ses invités. Je n’ai jamais fait mystère de mon entrain pour les cuisines communicatives, permettant un contact avec le corps cuisinier : les odeurs circulent, préparant la bouche aux saveurs environnantes. 

Ce soir-là, le menu était d’humeur fraiche et iodée. La cuisine s’est éprit de sapidités maritimes, ce qui m’aura valu une exploration des fonds marins. Nous avons navigué sur un menu à 4 services, avec trois mises en bouche pour donner le cap. 

Un tartare de gambas ouvrit la danse, saupoudré d’une mystérieuse épice qui s’apparente au matcha. Celui-ci s’en suivi d’un foie gras poêlé escorté d’une huître portugaise, baignés dans une crème de topinambours.

Le plat déposa une lotte, décoré aux asperges et champignons, sous une neige de riz soufflé. Un plat qui, ici, me rappelle la foret sous ses airs automnaux. La combinaison des textures de chaque aliment en bouche était interpellante.

Nous arrivions à la signature d’Isabelle Arpin : un fromage fermenté de 24 mois. Une écume fraiche qui combine son fort parfum à sa légère teneur. Un élégant tissage qui annonce les sucrés. 

Le dessert se présenta dans des tons plus exotiques et acidulés, avec une glace au soja, des morceaux de mangue fraiche et une crème de chocolat blanc.

On peut dire que la Cheffe refait le monde dans sa cuisine. J’ai gouté l’océan sous une mousse de cultures. Son menu exhalait les appétits d’Asie au Magreb, et peut être jusqu’aux pays du nord. Le menu à 4 services repaît correctement et permet de visiter, de manière transversale, les humeurs culinaires d’Isabelle Arpin.

Je recommande le restaurant pour le goût, l’esthétique et le brin de personnalité qui se dépose dans les assiettes d’Isabelle Arpin !

Camille Trad

Plus d’informations :

Isabelle Arpin

Tel : +32 492 97 19 27

 

Leave a reply

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites