Le Petit Insolent, une brise insolite qui nous vient de Corse

Le Petit Insolent est un bar à vins fraichement aménagé entre les murs de son prédécesseur : le Mojo, à Uccle. L’endroit propose des spécialités corses telles que des tapas, des bières et des vins scrupuleusement choisis par Pascal Leonetti : le meilleur sommelier de France. Un brin de détente dans une chaleureuse maison qui date du 18è siècle.

Le Petit Insolent s’inscrit dans un concept simple et original, qui convie l’histoire, la culture et la modernité à sa table. L’endroit, qui s’étend sur trois salles et une terrasse, est orchestré par de jeunes esprits vifs et ardents, Eliot Dewulf, Marc-Antoine Palma et Paul-Eric Valery, d’origine Corse. Ils ont trié sur le volet une sélection de bières, vins, fromages, charcuteries et tapas pour en faire un présentoir exclusif et condensé des spécialités Corses. Des produits traditionnels venant des racines de l’île sont mis à l’honneur tels que les beignets à la farine de châtaigne et « brocciu » ou les « migliaccioli » (une pâte similaire au pancake mêlé à un fromage de brebis), qui rappelle le marché de Noël de Bastia. Aussi, l’aubergine à la bonifacienne est une recette typique qui fait bientôt son entrée. En sucrés, ils abordent le tiramissu corse avec son biscuit « canistrelli ». 

La carte de vin, elle, a été soigneusement dressée par Pascal Leonetti, élu meilleure sommelier de France en 2006. Il travaille d’ailleurs aux cotés de Serge Dubs qui n’est rien d’autre que le meilleur sommelier du monde. 

Mais le bar ne délaisse pas les personnalités aux tendances plus exotiques et sucrées. En soirée, les mixologues font valser les bouteilles, coordonnant design et chimie dans leur meilleur répertoire. 

Les trois entrepreneurs ont sollicité l’histoire et ses figures emblématiques à accompagner leurs services, s’octroyant un voile d’authenticité. Mais pas n’importe lequel. Le lieux s’est consacré à une symbolique des plus subtile autour de Napoléon Bonaparte, puisque étant Corse, il a entretenu une relation étroite avec celle-ci dés son plus jeune âge. Le nom du bar, par exemple, est en réalité issu d’un des nombreux surnoms attribué au premier empereur de France, à savoir « Le Petit Insolent ». Aussi, l’abeille qui constitue le logo, incarne le symbole divin de l’empire Napoléonien, avec son célèbre manteau de velours pourpre brodé de 1500 abeilles d’or. D’autres liens subtils sont à découvrir, même motivés par un hasard farceur, les ayant conduit jusque Chaussée de Waterloo, pour prospérer…

Le lieux séduit dés l’arrivée, se distinguant du voisinage. Dans des allures minimalistes, la façade de la bâtisse a préservé tout son charme. Un charme qui reflète les années 1700. L’intérieur est sobre et spacieux. On se croirait prendre un verre dans la chaleur et la simplicité d’une maison de village. Les curieux se familiarisent puis prennent leur aises, adossés au bar ou dans les larges fauteuils de la salle au feu de bois.

Enfin, chaque jeudi propose un afterwork des plus ludique et convivial, pour ne pas dire insolite ! Au rendez-vous : DJ et magicien pour partager un cocktail d’euphorie, un brin de détente, un soupir dans la frénésie quotidienne…

Camille Trad

Plus d’informations : 

Le Petit Insolent

Tel : +32 483 26 20 07

Leave a reply

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites