LES TROPHÉES-MONTAIGNE 2015 ONT LIVRÉ LEURS LAURÉATS

TROPHéES MONTAIGNE 2015Comme en 2014, c’est dans le restaurant « Alban Chambon » du prestigieux Hôtel Métropole que la Cérémonie de Gala des deuxièmes Trophées Montaigne ont eu lieu ce 4 décembre 2015. La Cérémonie des Trophées-Montaigne s’est faite sous la Présidence de S.E. Claude-France Arnould, Ambassadeur de France en Belgique, et rehaussée par la présence de Madame Marie-Christine Butel, Consule Générale de France en Belgique. Après une minute de silence en mémoire des 130 victimes des attentats du 13 novembre et, de façon plus générale, de l’ensemble des victimes du terrorisme dans le monde, Madame l’Ambassadeur de France a pris la parole devant environ 70 de nos compatriotes pour un discours d’espoir.

Les Français de Belgique, la première communauté étrangère de Belgique

Trophées-MontaigneOn le sait, la communauté française de Belgique est forte de plus de 250.000 représentants et semble en constante croissance. Elle est considérée aujourd’hui comme une véritable micro-économie en Belgique, la plus observée, la plus remarquée, et c’est certainement parce qu’elle est une des plus dynamiques. Son dynamisme permet de « tordre le cou » aux idées (simplistes) reçues telles que les Français de Belgique seraient autant d’optimisants fiscaux – ces derniers étant une petite minorité, pour ne pas dire marginaux, par rapport aux plus de 250.000 Français que compte la Belgique, il s’agit plutôt d’une communauté de décideurs, d’investisseurs et d’entrepreneurs.

 

Des jurys empreints de probité et de rigueur

Dernière ligne droite Trophées MontaigneC’est une tradition maintenant, les lauréats d’aujourd’hui seront les Présidents des Trophées-Montaigne de demain. Pour autant, cette tâche est ardue, il faut donc se montrer irréprochable dans son approche et incontestable dans sa sélection finale.
Cette année, le Président du jury des Trophées-Montaigne 2015 catégorie Association était Martine Désirant, Présidente de l’association de Bienfaisance de Liège. « La nomination finale de Madame Nelly Rispal s’est faite à l’unanimité et j’en suis fort heureuse. Nelly Rispal est une femme formidable et le travail qu’elle accomplit est simplement colossal. Croyez-en mon expérience, je sais de quoi je parle ».

 

Christian de La VillehuchetVainqueur en 2014 devant les dirigeants de TOTAL et de BNP Paribas – FORTIS, Christian de La Villehuchet, CEO d’Havas World Wide, a présidé le Jury des Trophées Montaigne 2015 catégorie Business. Christian de La Villehuchet n’a pas caché la difficulté que cette tâche lui a réservé. « Nous avions 9 présélectionnés. Les réduire à 3 fut déjà d’une très grande complexité, mais quand il fallut désigner le Lauréat, ce fut kafkaïen – le paradoxe, c’est que nous l’avons fait à l’unanimité, je suis très heureux que Renaud Bentegeat me succède en 2015.

 

Trophées Montaigne BruxellesComme Martine Désirant et Christian de La Villehuchet, Fabienne Blanchut était Lauréate des premiers Trophées Montaigne, cette fois dans la catégorie « Coup de cœur de la rédaction ». Fabienne, une jeune femme particulièrement organisée et efficace, a constamment donner l’impulsion pour que son jury soit prêt dans les temps impartis. « Katy Lena NDiaye est une magnifique lauréate, j’en suis heureuse parce que son parcours est exemplaire et son engagement est un modèle pour nous tous ».

 

Des Trophées de légende

ANIS DARGAA TROPHEES MONTAIGNEMembre du Conseil National des Art Plastiques (conseiller officiel) CNAP-AIAP/UNESCO, Anis Dargaa, artiste peintre et sculpteur coté sur le marché Art Price, est comme beaucoup de vrais artistes un éternel insatisfait. Alors que les premiers Trophées appelés « Dargaa d’Or » ont été créés comme une véritable œuvre d’art, celui-ci a souhaité complètement les refaire pour leur donner une véritable identité spécifique. « J’ai voulu que les Dargaa d’Or remis lors de chaque Trophée-Montaigne représente l’émotion et la beauté de la manifestation mais aussi son caractère unique. Maintenant, je sais que l’œuvre remise est parfaitement aboutie ». L’artiste Anis Dargaa travaille chaque trophée à la main puis se rend à Paris dans les célèbres ateliers Parisse qui sont localisés Place Vendôme dans la capitale française.

 

 

 

Les Lauréats 2015

Nelly Rispal, Lauréate du Dargaa d’Or, catégorie Associatif

Nelly RispalRésidant à Gand et enseignante à Bruxelles, Nelly Rispal est Présidente de l’association »La bande à Gavroche ». Cette association vise à donner l’opportunité à des enfants de vivre le français comme une langue sociale hors du cercle familial, de progresser à l’oral, d’apprendre à lire et à écrire en français, et enfin de s’imprégner d’éléments de la culture française. Les activités sont organisées sous les formes d’ateliers linguistiques, de stages ponctuels, de sorties culturelles en famille et d’activités festives. Les ateliers sont bimensuels de septembre à mars et s’adressent à des enfants de 2 ans et demi à 12 ans. L’association « La Bande à Gavroche » œuvre à Gand en Flandre.

 

 

 

 

Renaud Bentegeat, Lauréat du Dargaa d’Or, catégorie Business

Renaud BentegeatUne formation politique particulièrement solide en poche, l’Administrateur délégué de C.F.E. Renaud Bentegeat est considéré comme un grand patron en Belgique. Renaud est homme de réseaux et un travailleur infatigable (près de 20 mandats d’Administrateur). Renaud Bentegeat est aussi l’un des très rares Français à diriger une entreprise (C.F.E.) du célèbre Holding flamand Akermans van Haaren. Le 24 mars 2015 C.F.E. a reçu d’Euronext Brussels le prix de la société la plus performante du BEL Mid au cours des 10 dernières années.

 

Katy Lena N’Diaye, Lauréate du Dargaa d’Or, catégorie Coup de cœur de la Rédaction

©LaurentdeBroca-Trophées-Montaigne-205Journaliste de son métier et aujourd’hui réalisatrice de documentaires, Katy a créé en 2013 sa société de production à Dakar et travaille sur un projet de séries documentaires sur les auteurs africains et caribéens qui défendent la langue française.
Très à l’écoute des téléspectateurs et spectateurs, Katy est une personne libre à l’intelligence vive. Tant sa carrière que son caractère ont séduit les membres du jury que je préside. Katy dit d’elle-même : « Mon parcours dans un secteur très atypique est un choix engagé et passionnant ».

 

SB