_mg_5324L’un est brun, l’autre est (presque) blond, Jérémy est volubile, Pierre est réservé, l’un est fonceur, l’autre est analytique. Ils se sont rencontrés sur les bancs d’une école de Communication à Bruxelles (ECS). Alors que leur personnalité aurait dû les distancer, leur envie de créer leur propre entreprise les a rapprochés.

UN PROJET NÉ D’UNE BELLE COMPLICITÉ
Dans la même Classe en 2e année de communication, Jérémy s’assied devant et Pierre, lui, se place toujours derrière, ce qui illustre parfaitement leur tempérament. Pierre et Jérémy, c’est la même positive attitude. Pierre déclarera : « MERCURY, c’est l’idée de Jérémy, c’est son bébé ; quand il m’en a parlé, j’ai été séduit par le concept particulier de créer une Start-Up dans l’école en étant encore aux études et de travailler avec des étudiants en leur apportant cette exigence que demande toute entreprise. Je décide de rejoindre Jérémy et l’aventure commence ». MERCURY possède plusieurs objectifs identifiés :
a) permettre à des PME et TPE d’intégrer la notion de digital et réseaux socio dans leur démarche, notamment par de la
formation et du coaching ;
b) offrir aux TPE et PME la possibilité de travailler avec une agence souple, très jeune, dont l’ADN est la formation continue (puisque logée au sein de l’ECS) ;
d) permettre à des étudiants de Bachelor ou de Master à se frotter au quotidien aux besoins de l’entreprise.
Enfin, à peine ouverte, l’entreprise à déjà vu frapper à sa porte des marques des plus prestigieuses… Nous ne pouvons que leur souhaiter bonne chance.

enlight1-1Jérémy Foucray, né à Tour, c’est une forme d’intelligence vive, rapide sur la balle. Les études ne représentent pas vraiment un problème pour lui, même s’il confiera qu’il s’y est parfois ennuyé, même très ennuyé. Pour Jérémy, ce qui est important, c’est d’avancer, de pouvoir concrétiser ses propres idées ou la matière qu’il a assimilée dans le Cycle supérieur. Il l’accomplira au cours des stages qui ponctueront son cursus. Il laissera d’ailleurs chez Mc Anders (société de chasseurs de tête) une trace importante : Jaimie Haye, la Directrice générale, ne tarit d’ailleurs pas d’éloge sur son passage. Très (très) volubile, Jérémy aime débattre et convaincre ses interlocuteurs – il ne lâche jamais le « morceau ».

_mg_5149
Pierre Koob, c’est une sorte d’anti-Jérémy Foucray. Né dans le Var, il est arrivé en Belgique en 1998. Le jeune homme est posé, il a l’écoute passive mais bien réelle. Plutôt observateur, Pierre n’intervient que peu mais souvent de manière pertinente dans un débat. Il est le faiseur, celui qui mettra les idées en musique, fera respecter les délais, coordonnera l’ensemble des compétences dans un projet et gèrera l’incontournable administration que demande une entreprise aussi jeune soit-elle. Même s’il ne semble pas le créatif du duo, il possède cette capacité à intégrer sans difficulté les idées les plus « farfelues » et peut être capable de les structurer pour les rendre cohérentes dans un ensemble.
SB