L’ENSEIGNEMENT EN BELGIQUE

L’enseignement en Belgique

En Belgique, l’école est obligatoire à partir de 6 ans, mais généralement les parents y envoient leurs enfants plus tôt, pour une question de socialisation d’une part et de raisons pratiques d’autre part.

Dans le système belge, entre 6 à 12 ans, les enfants sont en primaire. La primaire est composée de 6 années, qui se comptent de 1 à 6, le 1 équivalent au CP en France, et le 6 à la 6ème française.

A la fin de chaque année, les enfants sont confrontés à un examen final pour pouvoir passer au niveau supérieur. Cependant les Belges sont assez adeptes de l’évaluation continue, qui permet de détecter très
tôt un élève en difficultés, et donc de pouvoir le suivre de façon précise et souvent efficace.

Enfin, au bout des 6 ans de primaire, les élèves se voient recevoir un certificat d’études de base.

De 12 à 18 ans, nous rentrons dans l’enseignement secondaire, qui lui aussi, contient 6 années (première secondaire, équivalent de la 5ème en France, deuxième secondaire, équivalent de la 4ème en France etc…). Le décompte se fait toujours de 1 à 6. La dernière année de secondaire et appelée la « rhéto », ce qui équivaut à la terminale française. Dès la 3ème secondaire, l’enseignement est divisé en 4 filières : artistique, technique, professionnel, général, l’enfant devra en choisir une.

Le néerlandais est la première langue obligatoire.

Un élève qui réussit sa rétho (équivalent du Bac) se verra la possibilité d’aller dans n’importe quelle faculté.

Bon à savoir

La notation belge se fait essentiellement en pourcentage. On ne peut pas redoubler sa 1ère année de secondaire (5ème française), sinon on redirige l’élève vers une filière technologique. Les périodes d’examens se déroulent deux fois par an, en décembre et en juin. Les cours commencent généralement vers 8H30-9h jusque 16h.

Enseignement privé ? Public ?

La Belgique propose 3 enseignements : privé, catholique et communal. L’enseignement communal coûte en général moins de 200 euros par an. Dans ce choix d’enseignement, les jeunes peuvent choisir s’ils préfèrent avoir un cours de religion, ou de morale.

Pour les établissements privés, le catéchisme est obligatoire.

Les écoles européennes accueillent les enfants de fonctionnaires européens, afin qu’ils puissent continuer à parler et pratiquer leur langue maternelle. Les frais de scolarités sont souvent pris en charge par les sociétés et employeurs européens.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *